Voix de ceux qui n’en ont pas

Il y a des choses dont il est impossible de parler. On ne peut les évoquer qu’en peignant. Et encore, à dire vrai, même cela n’est pas possible. (Jacek Dehnel)

C’était une chienne, elle s’appelait Vanda, pas avec un w, un v simple, d’animal errant qu’elle était. (Antonio Tabucchi)

La compassion absolue est le seul réel dans un univers où tout est illusoire sauf la douleur. (Yves Bonnefoy)

 Le chien
Francisco de Goya, Le Chien, 1820-1823.

 

Entre 1820 et 1823, Francisco de Goya peint a secco sur les murs de sa maison de campagne au nom prédestiné, la Quinta del Sordo (« Maison du Sourd »), la série de ses quatorze Peintures noires (suite…)

Classé dans: 1.30 Littérature polonaise, 2.10 Littérature française, 6.10 Littérature italienne, VARIA

Poster un commentaire


Suivez notre Blog par email




Derniers articles


Archives


Catégories