Les murs nus

Il nous faut être seul et abandonné de tous,
si nous voulons aborder un travail de l’esprit. (Béton)

J’étais absolument impossible à atteindre,
barricadé dans ma maison, dans mon cachot de travail (Oui)

 

Réclusion

 

Dès sa première visite en 1965, Thomas Bernhard est conquis par la ferme « fortifiée » d’Ohlsdorf. Il conclut l’affaire aussitôt et fait de cette bâtisse délabrée du XIVème siècle sa résidence principale (suite…)

Classé dans: 7.20 Littérature autrichienne

Poster un commentaire


Suivez notre Blog par email




Derniers articles


Archives


Catégories