Comme le vôtre, répondit-elle.

Comme le votre© Gueorgui Pinkhassov, Baku, 2009

Celui qui voulut être marin toute sa vie, Alexandre Grine (1880-1932), a toujours été un écrivain naviguant au large de la littérature russe des années vingt. Pour tracer des accointances littéraires, on pourrait rapprocher L’attrapeur de rats aux nouvelles de l’uruguayen Horacio Quiroga pour leur caractère enfiévré et cette lente macération des êtres dans les jungles. Le chef-d’œuvre de Grine se déroule dans une autre jungle – urbaine et administrative – celle du bâtiment désaffecté de la Banque Centrale de Petrograd. (suite…)

Classé dans: 1.10 Littérature russe

Poster un commentaire


Suivez notre Blog par email




Derniers articles


Archives


Catégories