Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC
Journal du journal de La Construction
En résidence
Journal du journal de La Construction, par PERRINE LE QUERREC

Jeudi en résidence, avec Raluca Maria Hanea

mirabelier dans le miroir

@Raluca Maria Hanea, Mirabellier dans le miroir, Slimnic

Dans le laboratoire de l’écriture de Raluca Maria Hanea, tout commence par des images le plus souvent mises en scène par le réel. Elles servent d’écran et de base à sa démarche créative, s’intériorisent et autorisent l’auteure à fabriquer à la suite d’autres images. L’écriture raconte ce processus. Cette intervention est ponctuée de lectures de ses textes Sans chute et Retirements, parus aux Éditions Unes, ainsi que d’un fragment du projet en cours à la Fondation Jan Michalski, Disparition initiale.

(suite…)

Classé dans: 6.90 littérature roumaine

Poster un commentaire

Jeudi en résidence, avec Sacha Filipenko

welles

Capture d’écran du Procès d’Orson Welles (1962)

Dans La traque (Éditions des Syrtes, 2020), Sacha Filipenko offre le récit d’une chasse à l’homme en forme de persécution psychologique dans les méandres de la corruption russe. En enquêtant sur un homme politique aussi douteux que puissant, aussi perfide que cynique, le journaliste Anton Piaty devient la cible des hommes de main de l’oligarque. Ils ne reculeront devant rien dans leur minutieuse opération de déstabilisation comme lors de cet interrogatoire, dont la lecture sera faite en russe par l’auteur, puis dans sa traduction en français par Guillaume Dollmann. Un roman noir virtuose qui résonne comme une violente satire politique.

(suite…)

Classé dans: 1.10 Littérature russe

Poster un commentaire

Printemps de la poésie

dav

©Perrine Le Querrec

La Fondation Jan Michalski invite quatre poètes et un musicien à célébrer un Printemps de la poésie qui met cette année « des mots à la bouche ». Avec Jacques Demarcq, Natyot, Patrice Luchet, Perrine Le Querrec et Ronan Courty.

(suite…)

Classé dans: 2.10 Littérature française

Poster un commentaire

Jeudi en résidence, avec Ariel Dilon

babel

Luis Scafati, Babel

Le traducteur et écrivain Ariel Dilon, en résidence à la Fondation Jan Michalski, revient sur ses deux plus récentes traductions en espagnol d’Argentine, Zazie dans le métro de Raymond Queneau et 1984 de George Orwell, en détaillant les choix de langage qu’il a dû faire, entre délices et tourmentes. Si ce travail de traducteur se poursuit actuellement avec l’écrivain américain Stephen Dixon (1936-2019) dont il nous situe l’oeuvre, il sera aussi évoqué lors de cette rencontre le roman auquel il a mis un point final au début de son séjour. L’occasion d’aborder la concurrence parfois inégale – chez la même personne – de ces deux formes d’écriture que sont la création et la traduction.

(suite…)

Classé dans: 2.10 Littérature française, 4.80 Littérature argentine, 8.10 Littérature anglaise, 8.20 Littérature américaine

Poster un commentaire

Jeudi en résidence, avec Cătălin Mihuleac

catalin

La parution de son roman Les Oxenberg & les Bernstein en 2014 fut un événement en Roumanie, ainsi qu’en Allemagne où ont été saluées sa très grande originalité et sa force narrative imparable pour évoquer l’un des plus grands tabous de l’histoire roumaine contemporaine, le pogrom de Iaşi. Traduit en français l’automne dernier, Cătălin Mihuleac revient sur cet ouvrage, lauréat du Prix Transfuge du meilleur roman européen 2020, et évoque le projet d’écriture sur lequel il travaille actuellement en résidence. L’entretien est mené par Jil Silbertein, auteur de La Roumanie, prison des âmes.

(suite…)

Classé dans: 6.90 littérature roumaine

Poster un commentaire

Lecture de Marina Skalova

Ruff

Thomas Ruff, 16h 30m / -50°   (1989)

 

À défaut du Jeudi en résidence prévu avec elle le 3 décembre dernier, Marina Skalova nous lit des extraits de son travail actuel ainsi qu’un passage de sa pièce de théâtre La Chute des comètes et des cosmonautes, publiée à L’Arche en 2019.

(suite…)

Classé dans: 2.10 Littérature française

Poster un commentaire

Les jeudis en résidence #13 : Regina López Muñoz avec Joseph Ponthus

franju

Le sang des bêtes, Georges Franju, 1949

 

Durant sa résidence, Regina López Muñoz a poursuivi son travail de traduction en espagnol d’À la ligne : feuillets d’usine, le premier roman de Joseph Ponthus. Paru en 2019 aux éditions de La Table Ronde, ce livre suit la trajectoire d’un ouvrier intérimaire embauché dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, sont inventoriés sous la forme d’un long poème sans ponctuation les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps, mais aussi les petites victoires contre l’aliénation, la littérature, les chansons, l’amour et la fraternité. À la ligne a été récompensé par de multiples prix littéraires, dont le Grand prix RTL-Lire.

(suite…)

Classé dans: 2.10 Littérature française

Poster un commentaire

Les jeudis en résidence #12 : Myriam Wahli

fulton

Hamish Fulton, The Wolf, 2011

Dans ses écrits, Myriam Wahli s’efforce toujours à nouveau de faire sien l’adage jodorowskien qui dit : « Le seul art qui vaut est celui qui permet de soigner. »
Son premier roman, Venir grand sans virgules, raconte les couches de sens et de valeurs que les adultes badigeonnent sur les gens, les choses, le monde, et dont une enfant se rit, qu’elle reçoit de plein fouet, aussi. Lorsque le père perd son travail, la structure familiale et son système de valeurs s’effritent. Ses thèmes de prédilection sont l’étiolement des structures de tous types auxquelles on s’identifie, ce qui se passe en dehors des normes, l’insatiable besoin d’union avec autrui et le grand tout, les peurs qui freinent, la perte et la possibilité de se recomposer en mosaïque.
L’auteure lit des extraits de trois textes : le roman Venir grand sans virgules, le projet sur lequel elle a travaillé durant sa résidence intitulé La Plaine, et enfin un poème en prose, Frontière Pyjama.

(suite…)

Classé dans: 2.30 Littérature suisse de langue française

Poster un commentaire

Vous avez 1 nouveau message

Henry Miller, 1936 :

Rire ! conseillait Rabelais. Pour tous vos maux, le rire ! Seigneur Jésus, mais elle est difficile à assumer cette sagesse de saine gaieté après tous les remèdes de bonne femme que nous avons ingurgités ! Comment peut-on rire quand on s’est décortiqué la doublure de l’estomac ?

(suite…)

Classé dans: Non classé

Poster un commentaire

Les jeudis en résidence #11 : Suzanne Doppelt

image008

En résidence du 5 février au 6 mars, Suzanne Doppelt a utilisé comme matériel de travail un court film anthropologique de Gian Franco Mingozzi, Tarantula. Tourné en 1961 à Galatina dans les Pouilles, le film montre un rituel public de désenvoûtement par la danse, la musique et les couleurs, où il s’agit d’arrêter une transe périodique, de soulager un état morbide produit par la morsure de l’araignée, pourtant inoffensive, qui touche certains des villageois. À partir de ce théâtre arachnéen, l’un des derniers cultes de possession en Europe, Suzanne Doppelt tire ses propres fils poétiques à travers une lecture d’extraits de son travail d’écriture. Cette lecture a été suivie de la projection de Tarantula – que nous vous proposons au visionnage (18’).

(suite…)

Classé dans: 2.10 Littérature française, VARIA

Poster un commentaire

Page suivante »

Suivez notre Blog par email




Derniers articles


Archives


Catégories